Notre engagement pour les laines françaises

Au coeur du projet tricolor

Un projet artistique et artisanal pour revaloriser les filières lainières de régions.

Depuis plusieurs années, De Bonne Facture s'engage à faire revivre l’industrie locale de la laine française en étant l'un des membres fondateurs du Collectif Tricolor , réunissant bergers, éleveurs, filatures, tisseurs et acteurs de la création. Ceci s’inscrit dans une approche de reconstruction des filières locales de matières premières dans laquelle nous sommes très engagés, dans un contexte où elles ont été mises à mal par les désindustrialisations et délocalisations de ces trente dernières années, aussi bien dans la filière laine que dans la filière lin.

Ainsi, au cours de nos recherches et de nos rencontres avec des artisans lainiers et des filateurs, tisseurs, et éleveurs, nous avons choisi des laines provenant de races régionales de moutons français, soigneusement sélectionnées pour leurs coloris naturels, sans ajout de teintures, dans la mesure où l’emploi de certains colorants conventionnels peut avoir un impact sur l’environnement.

En particulier, les fils de laine non-teints de nos manteaux croisés coloris ébène proviennent d’une race de moutons auvergnate, la “Noire du Velay”. Ils sont filés puis tissés localement dans la région historique de Mazamet, par l’atelier Filature du Parc & par Eric Carlier de l’atelier Passe-Trame. Celui-ci était un pionnier de l’introduction des chèvres angora en France et fournissait les coopératives d’éleveurs de la région. Le départ à la retraite d’un ami tisserand l’a ensuite poussé à faire l’acquisition de métiers à tisser industriels. Néanmoins, sa production s’effectue en grande partie à l’échelle artisanale avec de nombreuses étapes manuelles, et une véritable passion qu’il met au service de son savoir-faire.

Nous proposons également une sélection de pullovers en véritables mérinos d’Arles dans des coloris également non-teints filés par les Filatures du Parc. Avec ses 65 ans d'existence, ce filateur, entreprise située dans le Tarn, a acquis une technique et un savoir-faire reconnus et appréciés dans la fabrication de fil cardé classique à partir de différentes laines françaises, notamment le mérinos d’Arles.

D’un point de vue historique, les moutons mérinos puisent leur origine en Afrique du Nord et plus particulièrement au Maroc. En effet, le terme “mérinos” se rattache à la dynastie berbère des Mérinides qui régnait sur certaines parties du Maghreb et de la péninsule ibérique au XIVe siècle.

L’emploi de cette laine en France, lui, se retrace au XVIIIème siècle. Afin que les manufactures françaises produisent des étoffes plus douces et raffinées, Louis XVI fit venir des mérinos d’Espagne pour les croiser avec des brebis mérinos françaises. Ces croisements firent gagner de la finesse et donc de la douceur aux toisons de laine des moutons Mérinos pour faire naître un nouveau cheptel : les moutons et brebis mérinos d’Arles.

Nous avons le plaisir de faire partie d’une exposition consacrée à l’histoire des moutons mérinos aux Musée des Archives Nationales du 15 Décembre 2021 au 18 Avril 2022, où des pièces De Bonne Facture sont exposées.

Nos pièces en laines Françaises