CHEMISE OXFORD DE GANT RUGGER

Porté depuis 2014

KEITA HIRAOKA, LONDRES ROYAUME-UNI

Peux-tu te présenter ?
Je m'appelle Keita Hiraoka, je travaille comme acheteur chez Trunk et je suis basé à Londres depuis 2014.

Peux-tu nous présenter cette pièce ? D'où vient-elle ? Quel âge a-t-elle ?
C'est une chemise en oxford de chez Gant Rugger. Je l'ai achetée il y a 8 ans chez Fennica qui est l'une des grandes marques vendues chez Beams, pour qui je travaillais au Japon. La pièce a subi des dommages intentionnels et des réparations, elle était donc dans un état d'usure parfait dès le départ. En revanche, je ne me rappelle pas quels dommages étaient d'origine parce que je l'ai trop portée et l’ai également réparée moi-même.

Pourquoi l'as-tu achetée ?
La chemise oxford bleu clair fait partie de ma garde-robe de base depuis longtemps, avec des modèles de chez Brooks Brothers, Gitman, etc. J'avais donc déjà plusieurs chemises oxford bleues, mais ce tissu à larges rayures rouges était tout à fait unique. Il a été réédité à partir des incroyables archives de Gant de 1973.

Te souviens-tu de la première fois que tu l'as portée ?
Non, je ne m’en souviens plus… mais je devais probablement en avoir retroussé les manches et porter un chino beige large et des derbies de chez Alden. Après, il faut dire que je porte toujours la même tenue.

What are your memories related to this piece?Quels sont tes souvenirs liés à cette pièce ?
J’ai emmené cette chemise en voyage à peu près partout. Le poids du tissu la rend agréable toute l'année. Je l’ai portée et lavée pendant de nombreuses années, le tissu est devenu plus doux et il vieillit bien. Récemment, je regardais des vieilles photos et j’ai vu que je l’avais aussi bien lors de ma lune de miel en Grèce que pendant une folle soirée karaoké à Tokyo. C’est un peu comme une vieille amie.

Porte t-elle des signes d'usure ?
Oui, beaucoup. Les frottements au col et aux poignets ont légèrement patiné la couleur. C’est super beau !

Te souviens-tu de la dernière fois où tu l’as portée ?
La semaine dernière, au Japon. Cette chemise a toujours sa place dans ma valise, avec un chino ou un jean.